Illusions tactiles

Nous avons longtemps cru que les illusions n’étaient que visuelles. Mais au milieu du XXe siècle, les psychologues du courant, dit de la théorie de la forme ou théorie de la Gestalt, ont soutenu qu’elles reflétaient plutôt des défauts de fonctionnement du système nerveux central. Le système nerveux contrôle tous les sens de la même façon ; aussi doit-il exister des illusions tactiles au même titre que des illusions visuelles. Contrairement à la vision, qui est une perception à distance, le toucher est un sens de contact direct avec l’objet, nous verrons donc que le toucher se laisse moins facilement tromper que la vision.

 

Quelles sont les illusions tactiles?

Pour commencer, on a effectué une expérience (voir l’article sur les expériences) qui est la suivante: lorsque l’on fait évoluer le long du bras et de l’avant bras, une pince à chignon, en veillant à toujours laisser 2 traits au contact de la peau, nous remarquons que la moitié des cobayes ont ressenti une variation du nombre de trait entre le bras et l’avant-bras.

Ce qui explique cette illusion est la différence du nombre de mécanorécepteurs situés sur le bras et l’avant-bras: en effet, ceux-ci sont bien plus nombreux au niveau de la main et de l’avant-bras. Ainsi les volontaires ont identifié deux traits le long de leur avant-bras, mais un seul au niveau du bras, alors que le nombre de ceux-ci n’avait pas varié.

Avoir-le-bras-longSchéma de la répartition des mécanorécepteurs sur le bras (échelle aléatoire)

Mais il existe aussi l’illusion de la pièce, qui matérialise la « persistance sensorielle ». Cette première consiste à positionner deux personnes volontaires face à face, et à leur placer une pièce simultanément (ou presque) sur le front, que l’on tient fermement quelques secondes, la pièce reste alors fixée au front du cobaye. Seulement sur l’un des deux cobayes, nous n’avons pas laissé la pièce et ceci sans le lui dire. Ils devaient ensuite essayer de la faire tomber dans un gobelet. L’intégralité des cobayes n’ayant pas en réalité la pièce sur leur front ont cru l’avoir. Cette petite expérience prend en compte la vue car le cobaye se fait influencer par le fait que l’autre ait réellement la pièce sur son front. Mais cette expérience prend aussi en compte une sorte de « persistance sensorielle », comme par exemple lorsque l’ont a l’habitude de porter un chapeau et que quand on l’enlève on a toujours l’impression qu’il est sur notre tête. Cela peut aussi être quand on a l’habitude de porter des lunettes et qu’on les cherchent alors qu’elles sont sur notre nez…

Comme vous pourrez voir dans la vidéo suivante, nous avons testé l’illusion de la fausse main. Celle-ci consiste à placer une fausse main (la plus réaliste possible) sur une table, face à un cobaye, qui place sa main derrière un miroir, de façon à ne plus la voir. Ce dernier doit regarder la prothèse, que l’expérimentateur va toucher, à l’aide d’un pinceau ou autre, en même temps que sa main cachée, pendant quelques temps. Le cerveau va ainsi élaborer une représentation du corps dans laquelle le bras en caoutchouc remplace progressivement le vrai. Le but était alors de voir en tapant brusquement sur la fausse main s’ils avaient l’impression qu’elle se substituait à la leur. Les résultats furent convaincants, puisque 66,67% des cobayes ont cru sentir une substitution. C’est encore une illusion tactile, qui utilise comme paramètre la vue et qui montre que l’appropriation de son propre corps peut être trompée.

Il existe de même une illusion, touchant les amputés: l’illusion du membre fantôme. Arvid Guterstam, docteur en neurosciences à l’institut Karolinska de Stockholm, étudie ainsi avec d’autres chercheurs le fonctionnement de ce mystérieux phénomène. Dans une récente étude, le chercheur affirme que l’expérience du membre fantôme pourrait être vécue par tous.La sentation du membre fantôme, appelé aussi l’illusion des amputés, est habituellement rencontré chez les personnes ayant subi une amputation. C’est une illusion somatosensorielle à travers laquelle les sujets perçoivent des sensations, souvent douloureuses, provenant de leur membre manquant.

⇒ »Nous avons remarqué que la plupart des participants transféraient, en moins d’une minute, la sensation de toucher l’espace où ils voyaient le pinceau bouger, et se créaient une main invisible à cet endroit. » précise Arvid Guterstam dans un communiqué à Livescience. « Les résultats obtenus montrent que la perception visuelle est remarquablement peu importante pour que le cerveau crée l’impression d’exister physiquement. En considérant qu’ils sont nés avec et ont une expérience d’un corps physique, je trouve remarquable que le cerveau puisse être trompé si rapidement et facilement pour accepter une main invisible comme faisant partie de son propre corps. »

Ici la perception visuelle ne serrait donc pas très importante, le cerveau ne se référant alors pas à une information visuelle, mais au souvenir qu’il avait de ce membre perdu…

 

on-croise-les-doigts
Mécanorécepteurs de la partie droiteMécanorécepteurs de la partie gauche

Nous avons, pour finir, bandé les yeux d’un cobaye tout en leur croisant les doigts. Ils devaient alors faire rouler une bille sous leurs 2 doigts croisés, et devaient ensuite dire combien de bille(s) y avait-il sous ses doigts.Une grande majorité des volontaires, soit 61,11% ont ressenti 2 billes, au lieu d’une. Cette illusion, vu que les doigts sont croisés, mobilise deux groupes de mécanorécepteurs différents, ainsi cela peut provoquer l’impression d’avoir deux billes sous les doigts…

 

 

 

 

Vous connaissez maintenant le secret de quelque unes des illusions sensorielles, qui peut-être un jour vous ont surpris…


Article précédent : Illusions auditives                                                                    Article suivant : Illusions d’optique


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s